Fil d'Ariane

Evolution des patois en Suisse romande

Prédictions de vitalité, système linguistique et pratiques langagières
Direction de projet
Durée
01.2022 - 12.2023
Mots clés
Compétence, Histoire, Institutions, Politique
Description

Reconnus en 2018 comme langue minoritaire par la Suisse, au sens de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, le francoprovençal et le franc-comtois de Suisse romande, dont les variétés sont désignées par le terme patois, ont surtout fait jusqu'ici l'objet de descriptions dialectologiques. Actuellement, de nombreuses questions touchant à l'évolution de la langue et de ses pratiques préoccupent les locuteurs·trices mais aussi les pouvoirs publics. Elles portent sur l'avenir de la langue (maintien vs. disparition), sur son évolution linguistique contemporaine, ou encore sur les pratiques actuelles des patoisant·e·s. Le projet propose d’étudier l’évolution du patois en Suisse romande, en prenant soin de distinguer de manière non-binaire les profils de locuteurs du patois et spécialement de distinguer les différents types de locuteurs dont le patois n’est pas la première langue de socialisation. Il combine :

  1. une analyse rétrospective des prédictions évolutives : en s'appuyant sur les outils de l'historiographie, cette analyse rétrospective de l'avenir de la langue devrait permettre de mieux saisir pourquoi les gens cherchent à prédire et sur la base de quels critères, mais aussi, à la lumière de la situation actuelle, comment les prédictions échouent ou réussissent à capturer les évolutions dynamiques de la langue.
  2. une analyse de l'évolution linguistique récente : cette partie comportera une analyse linguistique du contact entre le patois et le français, mais également une analyse de la perception et des représentations de cette situation et de son évolution par les locuteurs et locutrices du patois.
  3. une analyse de l'évolution des pratiques : utilisant les outils de l’enquête ethnographique, ce volet cherchera à décrire et à comprendre l'évolution des usages sociaux et des espaces de socialisation au francoprovençal et au franc-comtois dans tous les différents cantons romands où on peut les attester. Il s’agira de recenser les différents groupes qui ont une activité culturelle liée aux patois et de mieux appréhender les buts qu’ils poursuivent.

Finalité - Résultats attendus

Le projet produira des connaissances qui permettront de mieux évaluer les pratiques réelles du francoprovençal et du jurassien, et de mieux comprendre comment elles changent dans l'environnement francophone actuel. Ces informations seront utiles aux personnes impliquées dans les politiques linguistiques, culturelles et éducatives. Il s’agira aussi de situer les discours publics actuels dans la longue histoire nationale de la défense des patois. Les conclusions du projet seront également à mettre en relation avec les rapports relatifs à la Charte européenne des langues régionales et minoritaire, notamment avec la question de savoir si le francoprovençal et le jurassien constituent des langues à part entière ou plutôt des dialectes du français.